Trait d’union entre une mercerie et le carnaval de Venise…

Le Masque !

C’est l’objet qui lie les deux à en croire cette gravure de l’Habit de Mercier (marchand de masques) extraite d’un ouvrage de R.H. d’Allemagne.

on y trouve décrit; 1)une raquette, 2)un masque, 3)une plume d’oie, 4) des volants, 5) des boutons, 6) des boucles anglaises, 7) des épingles, 8)du ruban, 9) des étoffes de soie, 10) du drap anglais, 11) coton de Cypre, 12) des lacets, 13) du voile de hollande, 14)de la tresse, 15)de la soie, 16) des éventails, des ciseaux,17)des gants d’Italie, 18) une busquière, 19) des gants pour dames, 20) des perles, 21) des bas de castors, 22) des baleines.

on voit aussi une jolie boite pour ranger le tout

une description qui nous donne les objets vendus au 17ème siècle.

Pour continuer, aller lire une petite histoire du masque dans la rubrique « Le grenier de Colombine ».

Please follow and like us: